Mutuelle retraite

Comparateur Mutuelle Retraite

Quel type de mutuelle retraite choisir ?

Dès sa première embauche, on doit déjà songer à sa retraite et comment la préparer.Dans cet article, nous vousexpliquons comment, à quel moment etquel type de mutuelle faut-il souscrire ?Ainsi quels sont les avantages et inconvénients qui en découlent ? Telles sont les différentes questions auxquelles nous vous apportons des réponses adéquates pour bien choisir une bonne mutuelle pour votre retraite.

Pour ceux qui sont déjà à la veille de leur retraite, vous aurez deux options de mutuelle qui se présenterontà vous, et qui sont :

  • - Le choix d’une adhésion à une mutuelle santé personnelle, c’est-à-dire resilier l’ancien contrat de votre entreprise, et souscrire à un autre mais à titre personnel.
  • - Ou à une mutuelle santé collective, c’est-à-dire conserver l’ancienne de votre entrepriseprécédente mais avec certaines restrictions vis-à-vis de celle-ci, relativement au retrait de la participation patronale de la mutuelle entreprise.

Vous aurez aussi comme avantageen ce moment,de faire un bilan de ce que le marché vous proposeraen termes degaranties et de tarifs, avant d’en déciderfinalement sur la mutuelle retraite qui vous convient au mieux.

Quelle mutuelle santé propre à un corps de métier ?

Si un retraité adhérait à une mutuelle pour un corps de métier bien spécifique, (Fonctionnaires, enseignants, particuliers etc.), alors il n’aurapas besoin d’entamer d’autres démarches dans sa retraite puisque, son ancien contrat de mutuelle continuera toujours de le couvrir.

Doit-on envisager changer de mutuelle santé à sa retraite ?

Si votre mutuelle santé n’a pas été changée lors de votre départ en retraite, il ne vous sera donc pas nécessaire d’y changer après, puisque la précédente sera reconduite automatiquement. Il est important de noter que pour un retraité d’un certain âge, la mutuelle ne sera pas la mêmecomme celle d’un employé normal, compte tenu de la tranche d’âgeet des besoins en santé qui seront plus fréquents.

Il ne sera pas nécessaire de changer de mutuelle santé, mais de voir dans quelle mesure adapter l’ancienneau profil actuel.Sivous n’êtespas couvert convenablement,alors il vous faudra choisir celle qui conviendraau mieux à votre profil actuel.

Pour quelqu’un disposant d’une retraite convenable, il pourra jouir d’une mutuelle santé gratuite prévue par les textes en vigueurs notamment celle de la couverture maladie universelle complémentaire (CMUC) qui l’exemptera de certains frais.

Peut-on poursuivre avec son ancienne mutuelle santé de la précédente entreprise une fois retraité ?

Rien n’oblige un retraité de conserver ou resilier son ancien contratmutuelle santé de chez son employeur mais, il serait plus judicieux pour lui d’en trouver une autre équivalente à l’ancienne s’il le désire.

Comment y procéder dans ce cas de figure ?

Pour continuer avec son ancienne mutuelle une fois à la retraite, le concerné devra soumettre une demande écrite avec accusé de réception à son assureur pour être notifier pour la suite de la procédure à compter de la date de son départ en retraite et réception de ladite demande.

Les avantages et opportunités qui s’offriront à ce dernier seront qu’il n’aura pas à adresser quoi que ce soit à son assureur car son dossier sera reconduit automatiquement.

Qu’est ce que la portabilité des droits ?

Lorsque vous maintenez votre contrat de mutuelle santé, les avantages que vous disposiez auparavant seront les mêmesdans votre retraite c’est ce qu’on appelle le transfert des droits. Mais aussi, votre assureur n’aura pas à modifier les clauses figurant dans votre contrat de mutuelle santé. Le transfert de droits est donc illimité dans le temps ce qui veut dire que vous êtes couvert à vie.

C’est quoi la Loi Evin d’une mutuelle ?

Cette loi du 31 décembre 1989 stipule que tout employé qui décide de changer d’entreprise a le droit de maintenir son ancienne mutuelle santé ceci étant aussi valable pour tous ceux qui vont en retraite.

Mais aussicette loi vu sa flexibilité, donne la possibilité au retraité de se désolidariser de son ancienne mutuelle ce qui lui permet de bénéficier s’il le désir, d’un contrat individuel qui aura les mêmes avantages que celui de son ancienne mutuelle.

Dans l’autre sens, celle-ci prévoit tout aussi que si la loi reste la même, alors les dépenses concernant la mutuelle changerontde manière proportionnelle. Ce type de mutuelle n’est donc pas bénéfique pour le retraité.

La loi du 1er juillet 2017 stipule que les dépenses liées aux cotisations seront revues sur 3 ans. La 1ère année, les tarifs ne pourrontexcéder les tarifs proposés aux employés de l’entreprise. Le plafond à cet effet est donc de 25% la 2ème année et de 50% la 3ème année.

Les points importants sont :

Si vous choisissez de conserver votre ancienne mutuelle, vous devriez dans ce cas êtretrès vigilant quant aux changements de cette loi qui pourraient s’opérer au cours du temps sur la mutuelle choisit.

  • • Les bénéficiaires et ayants droit profitant de cette mutuelle santé avant votre départ en retraite ne bénéficieront plus de celle-ci dans votre retraite.Dans ce cas, ils devront donc souscrire à une mutuelle individuelle.
  • • Les avantages prévus à cet effet ne sauraient être changés pour le retraité mais resteraient fixes même si, elles arrivaient à changer dans le temps pour les autres employés de l’ancienne entreprise.

Une mutuelle santé est-elle obligatoire en maison de retraite ?

Dès votre arrivé en maison de retraite, peu importe votre état de santé (malade ou pas), ceci pourrait occasionner des frais compte tenu de certains facteurs comme le séjour qui, engendre souvent des servicesnotamment les frais de personnes à mobilité réduiteet ceux des personnes très âgées.

La sécurité sociale a fixée un taux forfaitaire soins qui concernedes frais médicaux et paramédicaux indispensables pour les pensionnaires des maisons de retraite médicalisées. D’autres tels que les examens radiologiques, dentaires, des frais d’hospitalisation etc. ycompris des visites chez des spécialistes hors maison de retraite seront à la charge du pensionnaire. Comme pour tout autre patient, vous aurez besoin de souscrire à une autre assurance santé.